Rechercher

[ITW vidéo] « Je journale, tu journales, nous journalons » #1


Le replay de ma première interview « je journale, tu journales, nous journalons » est disponible ci-dessous. Merci encore à Agnès de s’être prêtée au jeu de partager avec nous sa routine de journaling.


Depuis sa plus tendre enfance et son premier carnet, rose avec un cadenas, qui lui a été offert, Agnès n’a jamais cessé de tenir un journal intime. Elle nous raconte ces lettres qu’elle a souvent écrites à ses proches, qu’elle a parfois envoyées, parfois pas.


Le journaling lui apporte de la clarté, l’aide à se découvrir, à avancer. Pour elle, c’est un véritable compagnon d’introspection qui l’aide à approfondir, à poser une vision positive sur les décisions qu’elle prend, les choix qu’elle fait.



Elle connaît l’épiphanie grâce au journaling. A condition d’être honnête avec soi-même nous dit elle : avec nos ombres, nos vulnérabilités et nos lumières.


Avec les années elle a développé sa propre méthode, et utilise la gratitude, la communication non violente, la spiritualité aussi. Notamment les « exercices spirituels » d’Ignace de Loyola ou encore les « pensées pour moi-même de Marc Aurèle » qu’elle a découvert grâce à Marguerite Yourcenar.


Consigné dans son application "Evernote", son journal est son récit de vie.


A celles et ceux qui souhaitent se lancer, elle invite à tout simplement démarrer, sans se mettre de pression ni sur le fond ni sur la forme. Et d’utiliser des exercices pour être guidé.e, de faire des listes.


Je vous souhaite de passer un aussi beau moment que nous ! Et que ça aidera celles et ceux qui n’osent pas encore se lancer dans cette aventure intime et libératrice.